Il ne faut pas supprimer la Taxe Professionnelle et si on parlait aussi de la Taxe sur les Salaires ?

La Taxe Professionnelle (TP en abrégé) a été créée en 1975, Chirac étant 1er Ministre de Giscard. Elle se substituait à la patente, tant décriée par les petits commerçants et artisans.

Le principe initial était de soumettre à imposition la valeur locative des biens utilisés par les entreprises, qu’ils soient en propriété ou en location, ainsi que les salaires payés par ces mêmes entreprises. Même si le mot n’était pas employé, un ersatz de valeur ajoutée servait de base : d’un côté le capital utilisé, de l’autre le travail. Pour les professions libérales, la base était (et est toujours) un pourcentage des recettes TVA comprise. D’emblée, les paysans en ont été exemptés (ce qui n’est pas sans poser problème dans les communes à forte activité agricole), et les artisans bénéficiaient d’un abattement de 25 % à 75 %.

Si les bases d’imposition étaient de la « compétence » des entreprises, les taux d’imposition relevaient des … Lire la suite

Mes accompagnateurs

Après Jacky Le Poittevin qui m’a permis de faire mes premiers pas sur scène, j’ai été accompagné de 2004à 2007 par Muriel Stip à 2007, puis, depuis le printemps 2008, par Christian Boutin.

Christian BOUTIN commence ses études de piano dans les années 50, au Conservatoire Musical d’Angers avec Mme GAY. Plus tard, au cours des années 60, c’est l’Ecole Nationale de Musique d’Angers (le Conservatoire n’était pas encore né) qui l’accueille pour parfaire son acquis.

Parallèlement, il commence à jouer la musique “yéyé” de l’époque, avec son premier groupe : Les Atlas. Après son service militaire, il décide de devenir musicien professionnel dans la musique de variétés et le jazz.

Pendant quatre décennies, il parcourt l’hexagone, en jouant de la musique de variétés dans le grand sens du terme (soirées dansantes, accompagnements … Lire la suite

Régimes spéciaux et équité

L’argument mis en avant par le gouvernement pour justifier la réforme qu’il veut imposer est l’équité. Cet argument est souvent pris au sérieux par les citoyens épris de solidarité, et j’en fais partie.

Passons sur le fait qu’il ne met pas en œuvre cet argument quand il décide de supprimer les droits de succession pour les plus riches, de quasiment supprimer l’ISF ou de réduire à 10,6 % en réalité l’imposition des revenus des capitalistes (les dividendes) alors que les revenus du travail peuvent être taxés à 40 % !

Il n’y aurait pas équité parce que les salariés de la SNCF partiraient plus tôt à la retraite que les autres salariés, avec une retraite complète, et avec un financement très élevé de l’Etat. Ce discours à sens unique est martelé depuis des mois pour conditionner la population.

Depuis la réforme Balladur, qui n’a pas été remise en cause par la gauche … Lire la suite

La sécu sous les feux de la rampe : une question de franchise

Si l’on parlait de la réalité des comptes de la Sécu, en tout cas de ceux de la branche maladie….en toute franchise, loin des franchises que Bachelot veut faire payer aux malades qui ont le mauvais goût d’être malade

J’ai choisi de présenter en document joint un diaporama réalisé par Attac 49 voici 3-4 années qui faisait en quelques dizaines de diapos un résumé de la problématique de la Sécu ; en particulier ce diaporama explique que le déficit est un prétexte car il est volontairement créé par les décisions de l’Etat. Les chiffres datent de 2004 mais font l’objet d’une actualisation-correction dans le document ci-dessous, téléchargeable comme le diaporama ; c’est un résumé qui montre que le déficit de la Sécu est un mensonge officiel.

Le vrai faux déficit de la Sécurité Sociale (SS)

Qu’est-ce qu’un déficit ? En comptabilité, c’est la différence entre des recettes et des dépenses. En matière de … Lire la suite

Le régime spécial de la SNCF

La patronat relayé politiquement par le gouvernement et par les media, souvent aux ordres du patronat (eh oui ! combien de journaux et radios appartiennent à Lagardère, Dassault, etc… ?) et parfois simples relais des dépêches AFP, tient un discours culpabilisateur…au nom de l’équité !

alors parlons en !

mais pour parler en terrain connu, lisons le discours de Sud Rail à propos du régime des cheminots

sud_rail