De l’enfance à l’adolescence

Causes et dommages

Comme dans « Le temps de la rengaine », nous chantions tous à la maison, en faisant la vaisselle avec Cécette (ma maman) ou dans les repas de famille.

Maman nous apprenait des chansons de sa génération et de celle de ses parents. Je me souviendrai toute ma vie de « la révolte des joujoux » ou de « l’enfant de Strasbourg » et du petit recueil tout abimé si cher à nos coeurs.

Papa était surtout féru d’opérette (jeune adulte, il en avait joué) et de musique classique ; il appréciait aussi Ferré, mais je n’accrochais pas du tout avec Léo quand sortit l’Albatros offert par Papa…depuis j’ai appris à l’aimer…

A 4 ans, j’ai eu la chance de voir Luis Mariano, au théâtre Graslin à Nantes, dans le rôle de Marco Polo, une opérette de Francis Lopez….pour la plus grande joie des institutrices de l’école maternelle Sainte Marie qui abusèrent de la … Lire la suite