D’Angers à Tours

Un midi, pas un matin
Il faisait beau rue Toussaint
C’était en mai, pas en juin
Deux cafés à quatre mains
Sur la plac’, pleins d’entrain
Deux amants, main dans main
A Saint Clément, vir’voltains
Pour aujourd’hui et demain
Pour cheminer en commun
Fallait pas fair’ le malin
Mais couper tous autres liens             REFRAIN
Pour êtr’ sûrs des lendemains

Aventur’s sans lendemain
C’n’était pas leur parchemin
C’est en croisant leurs chemins
Qu’ils mélêrent leurs destins
D’Angers à Tours par le train
Ca dur’ cert’s une heure vingt
Mais l’amour, comm’ le bon vin

Tu ne l’attends pas en vain

Pour cheminer en commun
Fallait pas fair’ le malin
Mais couper tous autres liens
Pour êtr’ sûrs des lendemains

Cett’histoir’ a une fin   (ou « Y’a un’ fin à cett’ histoir’ »)D’la savoir, avez vous faim ? (ou « Avez vous faim d’la savoir »)Vous allez perdr’ vot’ latinCar ils sont des êtr(e)s humainsEn vacances, partis badinsSe conduis’nt en turlupinsTrop de sable, trop de grainsOnt eu raison d’leur entrain

Pour cheminer en commun
Fallait pas fair’ le malin
Mais couper tous autres liens
Pour êtr’ sûrs des lendemains

CODA

Leur amour s’en va, s’en vient

Ils ne mêl’ront plus leurs mains

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.